Comment transformer sa supply chain avec la méthode DDMRP ?

entrepôt logistique

Les flux de la chaîne d’approvisionnement peuvent être considérablement accélérés par la mise en place du Demand Driven Material Requirement Planning (DDMRP). Le passage d’un processus de planification basé sur les prévisions à un modèle demand driven doit embarquer tous les effectifs concernés, sans griller les étapes clés du déploiement.


1 – La préparation du chantier

Déployer le DDMRP dans son entreprise est un vaste chantier de rénovation de la méthode. Et si le Top Management envisage, ou s’est vu soumettre l’idée, de passer au demand driven, cela traduit un besoin de maîtrise de la supply chain. Stock insuffisant ou stock excédentaire, ces situations impactent les délais de livraison et les coûts pour l’entreprise et menacent, à terme, la rentabilité de ses activités.

Avant de se lancer, l’entreprise doit effectuer un scanner minutieux de l’ensemble de ses processus actuels et décider ensemble d’un projet pilote. Quels sont les éléments bloquant qui empêchent l’entreprise d’atteindre ses résultats ? Quelles sont les formations à prévoir et à qui s’adressent-elles en priorité ? Le changement de méthode est-il souhaitable ? D’autres solutions sont-elles envisageables ? Voici quelques-unes des questions à se poser avant d’enclencher un processus de transition vers le demand driven.


2 – La prise de décision

Après avoir validé la pertinence de la méthode, il reste à considérer les détails de son déploiement dans l’entreprise. Chaque terrain d’implantation du DDMRP requiert des conditions de développement particulières adaptées à l’environnement de l’entreprise, mais aussi aux capacités des équipes à s’approprier la méthode et à en maîtriser les outils au quotidien. Chez b2wise, la phase de découverte se clôt sur une réunion de cadrage venant baliser la suite des étapes essentielles à la mise en place du modèle DDMRP.

La question du ROI doit être abordée et les objectifs validés avant de lancer la nouvelle méthode. La prise de décision peut également être motivée par l’amélioration des conditions de travail des équipes. Le DDMRP offre un cadre de travail plus maîtrisable, moins propice aux burn-out et aux importants turn over.

Tous s’accordent sur le bien-fondé d’un changement de fonctionnement de la supply chain ? C’est le moment de mettre en place le POC, le Proof of Concept. Il s’agit de l’ultime étape permettant de passer de la théorie à la pratique. Le POC compare les décisions historiques aux décisions prises sur la base d’un modèle DDMRP. Cette étape précède celle du pilote.


3 – Lancement du pilote et déploiement

Une fois les détails du dispositif validés, la méthode est testée sur une partie de l’entreprise. Cette étape cruciale est celle du pilote. La généralisation du pilote à toute l’entreprise correspond à la phase de déploiement globale de l’approche DDMRP.

 

4 – Phase d’ajustement de la méthode DDMRP

L‘ajustement du modèle DDMRP permet d’adapter le fonctionnement du dispositif aux réalités de l’entreprise. Des exigences inédites peuvent se révéler et toutes doivent être adressées en prenant soin de fournir les formations essentielles à chaque étape, depuis la prise de décision jusqu’aux différents ajustements. Cette phase d’adaptation du nouveau modèle peut prendre plusieurs mois. La communication et la fréquence de réunion jouent à ce stade un rôle déterminant dans le succès et la rapidité du déploiement. 

La permanence téléphonique médicale et ses avantages
La norme IFRS 16 en bref